ROCK HARD, n° 8, février 2002:

 

Dossier Heavy psychédélique

PORCUPINE TREE

The sky moves sideways

(Delerium)

 

Pour beaucoup ,Mr Steven WILSON est un génie . Eminence grise de PORCUPINE TREE , ce musicien surdoué nous fournit , depuis de nombreuses années , matière à délectation .

 

Groupe unique , génial , incomparable , PORCUPINE TREE élargit peu à peu son audience. Le nombre de ses adeptes ne cesse en effet de croître et cela n'est que justice tant ces anglais sont essentiels au panorama musical actuel .

 

Classés un peu trop facilement dans la catégorie "rock progressif" , le groupe distille des envolées d'une intelligence rare et d'une inspiration quasi divine . Cette musique là est-elle plus psychédélique que progressive ? A l'auditeur d'en juger . Ce qui est certain , c'est qu'elle n'a sans doute aucun équivalent sur cette planète .

 

Cet album n'est pas seulement magique , majestueux , riche ou subliminal . Il est surtout passionnant au sens littéral du terme . C'est à dire que l'on peut rester scotché sur "The sky moves sideways" des heures entières et se repasser en boucle cette curiosité qui semble tenir du miracle .

On pense bien sûr au FLOYD mais cela ne peut donner qu'une simple idée de départ car , pour la suite , c'est une extraordinaire expérience que l'on vit à l'écoute d'un tel disque : mélodies lumineuses , passages instrumentaux d'une infinie richesse , mais surtout une architecture musicale qui tient du surnaturel.

 

Cet opus magnifique nous invite au voyage vers l'ailleurs . Miraculeux ? Assurément ! Psychédélique ? Sans aucun doute , car un tel monument ne peut que vous aider à élargie votre champ de conscience ."

 

Bruno BAGES