HARD'N'HEAVY, n° 81, mai 2002:

 

PORCUPINE TREE

Stars die

(Snapper music/Wagram)

4/5

 

Stars die scelle définitivement la première phase de la carrière de PORCUPINE TREE , celle qui s'étend de 1991 à 1997 : de "On the sunday of life" , le premier album ou Wilson expérimentait tout seul dans son coin , en passant par "Up the downstair" qui était sa version du space-rock , et le très prog et premier effort de groupe qu'était "The sky moves sideways".

Comme le live "Coma divine" consacrait déjà les hits , "Stars die" se penche , lui , équitablement sur chacun de ces quatre albums.

Alors , s'il y a les titres évidents (Radioactive toy , Up the downstair , Waiting ) , d'autres peut être un peu oubliés dans les couloirs du temps permettent à cette double compilation d'appuyer sur le côté intimiste et planant de PORCUPINE TREE.

Les fans "hardcore" trouveront de quoi les allécher avec des morceaux rares , plus trois vrais inédits , et trois remixes.

Les néophytes , eux , auront là une excellente introduction et toutes les raisons qui expliquent la génèse du parfait "Stupid dream" qui suivra et qui confirmera la mue de PORCUPINE TREE.

 

Olivier BADIN