HARD'N'HEAVY, n° 78, février 2002:

 

PORCUPINE TREE

Metanoia

(Delerium)

3/5

 

Alors que le groupe vient de signer sur une major (Atlantic) , son premier label réédite enfin sur CD ce "Metanoia" sorti en 1998 uniquement sur vinyl à 1000 exemplaires !

Enregistrées pratiquement sans retouche ultérieure lors de deux journées espacées de neuf mois , avant et après l'enregistrement de l'album "Signify" , ces soixante-cinq minutes (deux titres ont été rajoutés ici par rapport à la version initiale) d'improvisation instrumentale permettent de mesurer l'énorme gouffre que PORCUPINE TREE a franchi en devenant un véritable groupe après "The sky moves sideways" , et non plus la chose exclusive de Steven WILSON.

Par rapport à un "Voyage 34" en 1992 , "Metanoia" s'épanche à la source floydienne (surtout au niveau des guitares) mais , grâce à la section rythmique et plus particulièrement à la basse fretless de Colin EDWIN , la musique plane dans les hautes sphères et rebondit constamment tout en prenant son temps pour construire un édifice cohérent.

Olivier BADIN