HARD FORCE n° 20 - mars 1997:

 

PORCUPINE TREE

Signify

Delerium records / Tripsichord

Note : 5/5

Accroche-toi au pinceau , Jeanine , j'arrive ! La demoiselle de la pochette se fait rectifier le dos un peu…brutalement. Singulier ! Et les amateurs de brutal / bourrin se font rectifier le tir par PORCUPINE TREE , venu d'Angleterre et issu de la veine mélodique qui va de l'avant.

Certains diront progressif ou pop musclée à grand renforts de guitares , suffisamment gonflées pour se faire bien entendre.

Et toujours un rythme cinglé , désynchronisé et doux , qui groove par phases intermittentes.

SIGNIFY est un recueil d'émotions , sans complexité abusive , encore moins élitiste ou intello. C'est de la musique sans frontières , psychédélisme planant (une guitare aérienne sur " Waiting phase 2 " rappelle les plus belles envolées de David GILMOUR ou l'ambiance de CAMEL) , pop complexe ou riffs répétitifs électriques franchement offensifs.

Ce groupe , qui en avait déjà baffé plus d'un avec THE SKY MOVES SIDEWAYS , revient donner sa définition du rock contemporain.

Derrière les harmonies et l'esprit fantasque débridé , se cache une démarche inédite et une approche déterminante : et si désormais , la beauté pure permettait de prendre tous les risques , sans choquer , tout en étonnant ? PORCUPINE TREE , dans le genre , pourrait bien être LE précurseur.

 

Henry DUMATRAY