>>> Chronique >>> Porcupine Tree - "Anesthetize" (DVD - 2010) >>>



Par Christophe Demagny

Il est plutôt rare de voir sortir un DVD relatant l'avant-dernière tournée d'un groupe tant ce type de produit se prête à merveille au jeu du bouche-trou "fin de tournée-nouvel album". Mais ce n'est qu'un insignifiant détail. Longtemps annoncé (tout comme un hypothétique album live de la même période encore jamais sorti) puis repoussé, le projet avait même failli être abandonné ! Incroyable.

Et cela aurait été, au vu du résultat aujourd'hui bien visible, un véritable drame.

Filmé les 15 et 16 octobre 2008 au célèbre 013 de Tilburg (Hollande) durant la tournée "Fear Of A Blank Planet", "Anesthetize" n'est que le deuxième DVD du groupe après un "Arriving Somewhere..." couvrant la tournée "Deadwing" largement attendu et salué. Le plus grand soin a donc été apporté à ce nouveau témoignage. Logiquement, la mise en image est beaucoup plus simple. Exit les plans noir & blanc, pleins de grains et de zébrures arty. Il s'agit ici de montrer exactement ce qu'est le groupe en concert, de manière précise, simple et réaliste. Pas d'artifices de post-production.

Et cela aurait été parfaitement inutile tant la prestation du groupe est éblouissante. Gavin en première ligne avec de somptueuses images en plongée (et des toms de l'intro d'Anesthetize !!!). Même Richard sourit régulièrement ! Pas de plans de 1 seconde ou de caméras virevoltantes. Chaque image est cependant parfaitement cadrée, construite, équilibrée, régulièrement surprenante et pertinente (Le reflet des claviers dans les lunettes de Richard...). Les trois écrans sont parfaitement mis en valeur, on ne les voit pas que accidentellement en arrière-plan mais souvent pour créer un contraste, avec un profil par exemple. Seul le light-show aurait peut-être mérité plus d'ampleur.

Intelligemment, il n'y a aucun doublon dans le choix des titres. Un seul morceau commun avec le DVD précédent: "Halo". Il ne faut donc pas s'étonner de ne pas retrouver quelques classiques. C'est voulu, gonflé et surtout absolument génial. La setlist virtuelle (l'ensemble provient bien des deux dates) est ainsi proprement hallucinante. Un vrai régal !

Le groupe a logiquement choisi de proposer l'intégralité de "Fear Of A Blank Planet", un album qui n'en finit pas de dévoiler ses innombrables qualités. Le parfait opener éponyme, un "My Ashes" profond et touchant, vraie révélation, "Anesthetize" (le morceau) en épopée indescriptible, la paire scotchante "Way Out Of Here/Sleep Together". Etrangement, c'est le splendide et mélancolique "Sentimental" qui décoit un peu, ne décolle pas (pas aidé par l'arrangement vocal du refrain, il est vrai).

Pour le reste, matez donc... "Dark Matter", "Sever", "Sleep Of No Dreaming" extraits de "Signify", vous y croyez à ça ? Stupéfiant, bouleversant ! Le pur enchaînement "Strip The Soul/.3" comme sur la démo d'origine, pratiquement. Des faces B à gogo !!! Le génial "Drown With Me" (cousin de "Trains"), l'indicible "Half-Light" (pourquoi n'est-il pas sur "Deadwing" ?) avec un Wilson en état de grâce orné de sa jolie guitare lumineuse, "Cheating The Polygraph" (là, en revanche... on s'ennuie). Et puis, forcément, en justes compléments à FOABP, "What Happens Now" et "Normal", issus du compagnon "Nil Recurring".

Ce DVD est donc un bonheur total, de tous les instants. Incritiquable, pratiquement. Car nous n'avons encore pas abordé le dernier point phare, et non des moindres. Le son ! Absolument parfait, clair, puissant, riche... Les basses sont caressantes, les cymbales brillantes et précises. Sacrée claque !

Et encore, je ne parle pas de la version limitée (dispo en deux couleurs, gris et rouge). Avec Blu-Ray, CD audio et gros livre !

 

 

[retour au sommaire des chroniques]